blogger hit counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Festival d'Avignon

  • Un cadencé d'humanité

    Fusion,lézarts urbains,Joëlle  Sambi Nzeba,Hendricks Ntela,la mécanique des ombres,Naïf production,Sylvain Bouillet,Mathieu Desseigne-Ravel,Lucien Reynès,théâtre des Doms,festival d'Avignon,19 Juillet 2021.Garden Party au Théâtre des Doms, une terrasse aménagée en plein air à l'ombre d'un arbre plus que centenaire pour des représentations plateau minimalistes.
    Jusqu'au 27 Juillet se joue "Fusion", un duo slam/krump, une interaction entre la poétesse Joëlle  Sambi Nzeba et la danseuse Hendrickx Ntela. Des mots crus, percutants, des visions sonores qui soulignent des maux socio-culturels de citoyens en marge puisque ostracisés bien souvent en raison de leur couleur de peau.
    C'est ce cri du cœur particulièrement poignant à l'évocation d'une liste interminable de bavures policières qui résonne encore avec sa juste émotion verbale et corporelle. Chaque nom cité est un soubresaut, un coup porté, un
    haut le cœur, une syncope du corps.
    C'est l'association des deux sœurs d'arme qui forme un Verbe imagé, immergé dans un contexte brûlant où sourde la colère, le ressentiment et la soif de justice.

    Fusion,lézarts urbains,Joëlle  Sambi Nzeba,Hendricks Ntela,la mécanique des ombres,Naïf production,Sylvain Bouillet,Mathieu Desseigne-Ravel,Lucien Reynès,théâtre des Doms,festival d'Avignon,19 Juillet 2021.Le collectif Naïf productions formé des trois acrobates Sylvain Bouillet, Mathieu Desseigne-Ravel et Lucien Reynès était également de la Garden Party, invités pour 4 représentations de leur spectacle en version courte "La mécanique des ombres". Tel un nouveau-né, un premier personnage quasi démantibulé (Mathieu Dessaigne-Ravel impressionnant de souplesse) découvre de façon simiesque la mécanique de son corps pour se tenir debout. La seconde étape en trio masqués évoquerait plutôt la socialisation et l'entraide, la force de l'humanité unie belle jusque et surtout dans la chute, jamais aussi parfaite que dans ses tentatives répétées d’œuvrer en collectif.
    Les trois compères s'écoutent à merveille, virtuoses du déséquilibre avec une précision du geste qui souligne une attention d'autrui accrue.
    Leur ballet rythmé crescendo est un mélange de styles complémentaires, du hip-hop aux arts martiaux en passant par les arts du cirque.

    Deux propositions, deux appropriations de l'espace scénique nécessairement réduit, deux conditions de funambules avec pour fil un corps-don.

    Photos: Théâtre des Doms
  • Le malade (dans l’) imaginaire du Raid

    Le malade imaginaire,Molière,Mohamed Brikat,compagnie le Raid,Leandre Benoit,Claire Bourgeois,Franck Fargier,Simon Gabillet,Sidonie Lardancher,Cécile Marroco,Jacques Vadot,Siegrid Reynaud,Julie Lascoumes,Théâtre du Gai Savoir,Lyon,novembre 2018Le Raid est une jeune et prometteuse compagnie lyonnaise de 10 acteurs de tous âges, soudés et coachés par le capitaine de troupe Mohamed Brikat .

    Son répertoire alterne le classique, ici Le malade imaginaire de Molière, mais aussi des auteurs contemporains.

    Dynamisme, écoute et rythme (L’expérience du festival d'Avignon y aura sans doute contribué) pour cette adaptation en costumes d’époque. On rit beaucoup dans la salle car la joie dans le jeu est communicative et les trouvailles scéniques ancrées dans notre quotidien (arts urbains notamment).

    Mohamed Brikat et ses amis ont pleinement saisi ici l'esprit communicatif et malicieux de Molière et ont su rendre sa dernière pièce ludique et accessible.

    Le metteur en scène répond à nos questions en compagnie de Cécile Marroco (Toinette) et Jacques Vadot (Argan), deux des comédiens.


    podcast

    Prochains spectacles du Raid :

    Orphelins du 14 au 18 novembre au Théâtre des Clochards célestes

    Prophète sans dieu en mars au Théâtre de l'Iris à Villeurbanne

    Photo: Compagnie Le RAID

  • L'art mûr de l'Oiseau vert

    Dans L'Oiseau vert joué par la compagnie lyonnaise des Asphodèles, on retrouve le metteur en scène  Luca Franceschi à la barre, lui qui avait déjà donné un vent de fraîcheur et de modernité aux précédents Dom Juan 2.0 , Les irrévérencieux et le dernier en date Le 4ème mur.

    L'oiseau vert,compagnie des asphodeles,Carlo Gozzi, Thierry Auzer,Luca Franceschi,Serge Ayala,Marie Coutance,Paolo Crocco,Gaëlle Konate Valentin,Nathalie Robert,Frédéric Tessier,théâtre des 3 soleils,Avignon 2018

    Pour fêter ses 25 années d'existence, la compagnie propose un conte moral écrit par Carlo Gozzi au 18ème siècle, qui, en plus d’être une critique de la philosophie des lumières, propose une forme de commedia dell' arte modifiée et plus proche de codes du public.

    L'oiseau vert,compagnie des asphodeles,Carlo Gozzi, Thierry Auzer,Luca Franceschi,Serge Ayala,Marie Coutance,Paolo Crocco,Gaëlle Konate Valentin,Nathalie Robert,Frédéric Tessier,théâtre des 3 soleils,Avignon 2018

    La simplicité recouvre souvent une maîtrise de plusieurs paramètres : chant, masques, ballet scénographique, technique de jeu, code vestimentaire…ici seul le rythme est un peu mis à mal par l’exiguïté de la scène.

    Lucas Franceschi nous raconte la genèse du projet:

    podcast

    L'Oiseau Vert, tous les jours (sauf le lundi) à 22h10 au Théâtre des 3 soleils jusqu'au 28 juillet.

    Photos: Compagnie des Asphodèles

    Interview réalisé en partenariat avec RCF Vaucluse

  • Point d’interrogation sur l’homme futur

    Irina Brook, metteuse en scène, à la tête du Théâtre National de Nice,  mise sur des jeunes acteurs (Compagnie Les éclaireurs) pour évoquer le futur possible de l’humanité. A visée pédagogique, Point d'interrogation, écrit et documenté par Stefano Massini évoque avec beaucoup d'humour les différentes avancées ( ou reculs ?) technologiques.

    Point d'interrogation,Théâtre national de Nice,Irina Brook,stefano Massini,Kevin Ferdjani,Marjory Gesbert,Issam Kadichi,irene Reva,théâtre des Carmes,Avignon 2018

    Flippant mais très drôle, les comédiens déploient beaucoup d'énergie, de quoi remplacer celles, polluantes, qui provoquent le réchauffement climatique...

    Point d'interrogation,Théâtre national de Nice,Irina Brook,stefano Massini,Kevin Ferdjani,Marjory Gesbert,Issam Kadichi,irene Reva,théâtre des Carmes,Avignon 2018

    Un voyage dans le futur dont Irina Brook nous conte l'origine:
    podcast


    Point d'interrogation se  joue les jours pairs à 21h30 au Théâtre des Carmes - André Benedetto. Les jours impairs, la même équipe joue La Tempête de Shakespeare. Réservation : 04 93 13 19 00

    Photos: Théâtre National de Nice

    Interview en partenariat avec RCF Vaucluse

  • La transe-mission de Mama Khan

    Mama Khan,Khadija El Mahdi,natives de Pine Ridge,théâtre al Andalus,Avignon 2018Khadija El Mahdi est une originale qui s'est donnée pour projet de vie de créer, mettre en scène et jouer 13 récits et autant de voyages aux 4 coins du monde.

    Le premier opus, Mama Khan, le chant de la terre Lakota, est le fruit d'un voyage en Amérique du Nord auprès des « natives ».

    L'auteure a su attraper notre rêverie de festivalier pour nous ramener dans le temps présent, celui du conte et des mythes cosmogoniques.

    Rencontre avec Khadija El Mahdi:
    podcast

    Du 6 au 29 Juillet à 16h30 (sauf lundis) au théâtre Al Andalus. Réservation au 06-33-48-43-93

    Photo : Compagnie Les Apicoles

    Interview réalisé en partenariat avec RCF Vaucluse

  • Ridiculum Vitae ou l'anti CV

    ridiculum vitae,J.P Verheggen et J. Bonnaffé,Michel Bruzat,Marie Thomas,Benoît Ribière,Dolores Alvez Bruzat ,Franck Roncière,Théâtre de la passerelle,Théâtre des Carmes,Avignon 2018Après "Comment va le monde", notre coup de cœur du festival d'Avignon en 2016, Michel Bruzat met a nouveau en scène sa comédienne phare Marie Thomas dans une proposition poétique: Ridiculum Vitae. Sur des textes de Jean-Pierre Verheggen adaptés par Jacques Bonnaffé, une symphonie d’émotions s'échangent entre Marie au micro et Benoit Ribière au piano, telle une belle partition de Jazz.

    Il est question de liberté de parole, de parole libre et libérée des dogmes, d’individualité et d’amour du mot et du Verbe, comme de coutume avec les "sociétaires" du Théâtre de la Passerelle de Limoges.

    Rencontre avec les trois artistes en sortie de scène
    podcast

     Ridiculum Vitae à 14h50 au Théâtre des Carmes - André Benedetto jusqu'au 25 juillet (relâche le 19). Réservation au 04-90-82-20-47

    Photos : Théâtre de la Passerelle

    Interview réalisé en partenariat avec RCF Vaucluse

  • Germinal, les mineurs à l'honneur

    La compagnie du Kronope revisite des textes mythiques en y incorporant masques et costumes. Cette marque de fabrique a pour nom de mise en scène Guy Simon, dont les idées, comme le nombre de personnages incarnés (une soixantaine par les 5 acteurs) foisonnent dans cette adaptation du  classique de Zola : Germinal.

    théâtre du kronope,fabrik théâtre,germinal,guy simon,yves sauton,anaïs richetta,loïc beauché,pascal joumier,jérôme simon,fodor,lucile molinier,martine baudry,avignon 2018

    Côté production on ne retrouve que la famille ou les amis et collaborateurs proches (Yves Sauton pour l'adaptation, Loïc Bauché, Jérôme Simon et Anaïs Richetta, membres du Kronope, Fodor pour la musique et la lumière ou encore Pascal Joumier, familier du lieu la Fabrik théâtre).

    théâtre du kronope,fabrik théâtre,germinal,guy simon,yves sauton,anaïs richetta,loïc beauché,pascal joumier,jérôme simon,fodor,lucile molinier,martine baudry,avignon 2018

    Un texte qui résonne avec l'actualité sociale puisque les mineurs d'hier sont les ouvriers désemparés et laissés pour compte d'aujourd'hui. Sur scène des acteurs unis et en excellente condition physique, un foisonnement de masques , un décor ingénieux…nous sommes bien au festival d'Avignon !

    Guy Simon nous raconte l'aventure de cette pièce:
    podcast

    Germinal à 18h10 jusqu'au 29 juillet (relâche les 18 et 25) à la Fabrik théâtre. Réservation au 04-90-86-47-81.

    Interview réalisé en partenariat avec RCF Vaucluse

    Photos: Théâtre du Kronope