blogger hit counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'art mûr de l'Oiseau vert

Dans L'Oiseau vert joué par la compagnie lyonnaise des Asphodèles, on retrouve le metteur en scène  Luca Franceschi à la barre, lui qui avait déjà donné un vent de fraîcheur et de modernité aux précédents Dom Juan 2.0 , Les irrévérencieux et le dernier en date Le 4ème mur.

L'oiseau vert,compagnie des asphodeles,Carlo Gozzi, Thierry Auzer,Luca Franceschi,Serge Ayala,Marie Coutance,Paolo Crocco,Gaëlle Konate Valentin,Nathalie Robert,Frédéric Tessier,théâtre des 3 soleils,Avignon 2018

Pour fêter ses 25 années d'existence, la compagnie propose un conte moral écrit par Carlo Gozzi au 18ème siècle, qui, en plus d’être une critique de la philosophie des lumières, propose une forme de commedia dell' arte modifiée et plus proche de codes du public.

L'oiseau vert,compagnie des asphodeles,Carlo Gozzi, Thierry Auzer,Luca Franceschi,Serge Ayala,Marie Coutance,Paolo Crocco,Gaëlle Konate Valentin,Nathalie Robert,Frédéric Tessier,théâtre des 3 soleils,Avignon 2018

La simplicité recouvre souvent une maîtrise de plusieurs paramètres : chant, masques, ballet scénographique, technique de jeu, code vestimentaire…ici seul le rythme est un peu mis à mal par l’exiguïté de la scène.

Lucas Franceschi nous raconte la genèse du projet:

podcast

L'Oiseau Vert, tous les jours (sauf le lundi) à 22h10 au Théâtre des 3 soleils jusqu'au 28 juillet.

Photos: Compagnie des Asphodèles

Interview réalisé en partenariat avec RCF Vaucluse

Écrire un commentaire

Optionnel