blogger hit counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Entretien audio

  • Carto(o)n patte

    Les gros patinent bien-cabaret de carton,Olivier Martin-Salvan,Pierre Guillois,Charlotte Rodière,Max Potiron,Émilie Poitaux,compagnie le fils du grand réseau,tragicomédie,théâtre de la Comédie de Saint-Etienne,Janvier 2023À La Comédie de Saint-Étienne, Olivier Martin-Salvain et Pierre Guillois s'en donnent à cœur joie avec Les gros patinent bien, cabaret de carton, qu'ils ont co-créés de presque rien, des cartons glanés dans la rue. Imagination débordante, esprit burlesque et joie de l'enfant sont au rendez-vous.

    Molière du théâtre public 2022 avec plus de 300 représentations déjà (une autre équipe joue à Paris au théâtre Tristan Bernard), le rire fuse du jeu débridé des deux compères. Olivier, la bonhomie bien campée sur sa chaise, assène un gromlo hystérico-cantatoire et Pierre, l'athlète de fond vêtu d'un simple slip, se démène derrière lui comme un beau diable, pour animer le décor et les éléments de la tragicomédie.

    Comme une BD vivante, avec son comique de répétition, le show déborde d'énergie et atteint des moments de grâce, salués par le public, sur des trésors d'ingéniosité. L'histoire, loufoque et absurde - un globe-trotter boomer s'amourachant d'une sirène (ou presque) qui le suivra tout le long de son périple - importe moins que le génie créatif qui, en passant, délivre quelques messages actuels.

    Clownesque à souhait, le duo complémentaire et indissociable s'autorise des digressions bienvenues qui révèlent tout haut ce que le public pense tout bas, amenant un rire cathartique. En foule, les spectateurs sont séduits, reconnaissants envers ce don de soi jubilatoire.

    Entretien avec Olivier Martin-Salvan et Pierre Guillois suite à la dernière représentation à Saint Étienne (9.39 et 4.45 minutes) : 

    podcast

    podcast

    Image : pierreguillois.fr (Compagnie Le fils du grand réseau)

  • Le feu artistique

    le printemps des révoltés,théâtre des clochards célestes,sabrine ben njima,compagnie a la source,jules benveniste,eva blanchard,julien lopez,adrien zumthor,grégoire vauquois,lisalou eyssautier,margot ardouin,décembre 2022.

    La culture et le théâtre en particulier sont des biens vitaux, n'en déplaise aux pouvoirs en place qui se soucient plus des corps que de l'âme. La dimension politique et révolutionnaire qu'apportent les artistes ou les écrivains nourrit l'imaginaire plus qu'un écran digital, contrairement à ce que la modernité prescrit.
    Dans Le Printemps des révoltés joué au Théâtre des Clochards Célestes, la cheffe d’œuvre Sabrine Ben Njima, Cie A la source, s'entoure de 4 comédiens complémentaires (Jules Benveniste, Eva Blanchard, Julien Lopez  et Adrien Zumthor) et avec une forte présence pour proposer une réflexion collective et un engagement scénique sur le thème des révoltes récentes, en France ou à l'étranger.
    Intégrant un matériau littéraire et des témoignages vidéos, la pièce nous fait voyager dans l'espace et le temps et tente de capter l'aspiration du changement plutôt propre à la jeunesse, malgré la lourdeur des institutions. Les tempéraments et histoires personnelles tempèrent les ardeurs mais l'engouement est total derrière une porteuse de projet habitée.

    Entretien de Sabrine Ben Njima et Jules Benveniste, les deux auteurs et co-metteurs en scène:

    podcast
    podcast

    L'objectif de la compagnie A la source, crée par Sabrine Ben Njima,  est aussi de mener des actions culturelles à destination du jeune public. Le Printemps des révoltés a ainsi donné lieu à de nombreuses représentations scolaires.

    Image : Théâtre des Clochards Célestes

  • Un voyage en-chanté

    RUNA©Daphne-Bengoa_004-scaled.jpg

    Runa, dans sa genèse et version définitive est une histoire d'amitié, un voyage dans l'imaginaire et l’altérité culturelle.
    Le théâtre de Dorian Rossel et Delphine Lanza propose une totale immersion des sens et se révèle une ode à l'inventivité et au vivant, à la danse et au clown.
    Sensibilité également à l'instant, à une observation poétique et comico-décalée du monde et des êtres, pour rester dans l'émerveillement de l'enfant et garder un regard neuf sur les évènements de la vie.
    Une pièce que les enfants de tout âge écoutent et savourent entre rire et joie, avec des valeurs universelles qu'ils chérissent en leur cœur.

    Rencontre avec Dorian Rossel au Théâtre de la Renaissance (11 minutes) :

    podcast

     

  • La voie de Najda

    Midi nous le dira,Joséphine Chaffin,Clement Carabédian,compagnie superlune,théâtre de la Renaissance,Juliette Gharbi,Anna Cordonnier,Bastien Guiraudou,Julie-Lola Lanteri,Théo Rodriguez-Noury,Mathilde Domarie,Mathilde Monier,Aurore Santoni,football féminin,rêve,passion,transgénération,Oullins,Novembre 2022Dans Midi nous le dira, programmé au Théâtre de la Renaissance d'Oullins, Najda veut être footballeuse professionnelle. C'est son rêve depuis toujours malgré les déterminismes de genre ou les peurs liées au corps des femmes. Néanmoins sa branche féminine transgénérationnelle l'encourage à aller au bout de sa passion et à se réaliser malgré les poncifs.
    Pendant une heure l'actrice athlète du verbe et physiquement affûtée,  Juliette Gharbi clame son envie en enregistrant une capsule temporelle pour son moi futur.
    Le texte de Joséphine Chaffin convoque les styles, les temps, les lexiques et, scandé dans une forme de transe (avec l'excellent et hypnotique accompagnement sonore d'Anna Cordonnier sur scène), parvient à saisir l'instant, le présent de tous les possibles.
    Avec Clément Carabédian, l'autrice propose une mise en scène minimaliste mais sonore qui sollicite l'imaginaire des sens, vision et ressenti.
    Plus qu'un manifeste féministe, un destin porté de vives voix et donc conscientisé.
    Entretien avec Joséphine Chaffin (Compagnie Superlune) à l'issue de la représentation du 25.11.22:


    podcast

    Midi nous le dira se joue mardi 29 et mercredi 30 novembre à l'espace St Marc à Lyon.

    Image: Compagnie Superlune

  • L'abscence reconsidérée

    Tout commence toujours par une histoire d'amour,Pauline Ribat,Anna Bouguereau,compagnie depuis l'Aube,Lise Werckmeister,Guillaume Léglise,Baptiste Girard,Anne Lezervant,François Menou,Aude Désigaux,Vladimir Vatsev,Absence,abandon,séparation,Théâtre de la Renaissance, Oullins,Octobre 2022

    Dans Tout commence toujours par une histoire d'amour, Pauline Ribat livre une réflexion intéressante sur l'absence d'un parent ou d'un proche, vécue à différents âges de la vie. Sont convoqués l'imaginaire, le ressenti, l'émotion et le recul de la raison pour mettre des mots sur les maux qui ont constitué notre carapace et stratégie de survie, enfant, et qui nous accompagne dans un parcours de vie adolescent puis adulte.
    C'est Anna Bouguereau qui interprète seule sur scène, avec générosité, puissance et envie, le rôle de Mademoiselle R. écrit et composé à l'origine pour et par Pauline Ribat. L'énergie propre à chaque étape de la vie est particulièrement bien rendue et le kaléidoscope des souvenirs mis bout à bout opèrent un retournement et une compréhension nouvelle des évènements de l'enfance.
    Avec ce texte et première publication, une pierre est posée, une parole dévoilée et mûrie, un jalon planté pour un univers qui fait sens.
    Pauline Ribat arrive à rendre universel avec ce Soliloque autour d'une disparition, le processus de construction d'un Je, centre  autonome et conscient de l'individu, une forme de naissance en soi. 

    Entretien avec Pauline Ribat du 14/10/2022 au Théâtre de la Renaissance (9 min) :

    podcast

     

  • Matrimoine festival

    Gabriela Alarcon Fuentes,Martha Spinoux,Sachernka Anacassis,Vanessa Amaral,Adèle Grasset,Lisa Torres,Cécilia Steiner,Marie Rousselle-Olivier,Bérengère Sigoure,Juliette Donner,Héloïse Falaise,Eloïse Gobert,Théo Perrache,Nino Puentes,Galla Naccache-Gauthier,Julia Silva,Marie De Créo,Charlotte Fermand,La grande folie,Théatre des Clochards Célestes,Septembre 2022.Le Théâtre des Clochards Célestes, sous la nouvelle direction de Martha Spinoux inaugure la saison “post covid” avec 15 jours de festivités (La Grande Folie) où les femmes sont à l'honneur. 8 femmes en l’occurrence et 5 compagnies, réunies par Gabriela Alarcon Fuentes vont animer le lieu, en intérieur ou extérieur, par des jeux théâtraux interactifs (le Bad Bitches par exemple), des performances, des spectacles, des projections, des conférences, des ateliers, jusqu'au Jeudi 29 Septembre.

    La création féminine bat son plein et secoue énergiquement le vivier culturel lyonnais. N'hésitez pas à venir faire un tour et repartir gonflé à bloc pour une nouvelle année.

    Au micro de Chœur, Gabriela Alarcon Fuentes et Martha Spinoux, suite à Bad Bitches


    podcast

    Pour voir le calendrier du festival La Grande Folie, c'est ici

  • L'art de rendre vivant

    Antoine Giner-Belmonte,Edouard Chevais-Deighton,Sébastien Bouet,Les Maîtres de White Plain,Bamboo éditions,collection Grand angle,Christian Rossi,Joseph Gillain alias Jigé,Jean Giraud,Jerry Spring,Blueberry,Eddy Mitchell,la dernière séance,Custer,réalisme,justesse,ligne claire,Lyon,Septembre 2022Antoine Giner-Belmonte est un dessinateur consciencieux et habité par ses personnages. Le western constitue son domaine de prédilection et d'investigation et il compte jusqu'à présent quatre albums de bandes dessinées à son actif dont deux à paraître (Little Bighorn chez Glénat en Mai 2023).

    Le dessin est pour lui une véritable ascèse, presque une prière, en tout cas un moyen de s'élever chaque jour à un niveau d'exigence et de réalisme qu'il se fixe.

    Son métier emprunte au journaliste et à l'acteur puisqu'il s'agit de rendre l'émotion au plus juste et d'être dans le ressenti du personnage au plus près de l'histoire.

    C'est à partir des deux volumes des Maîtres de White Plaine (Bamboo éditions, collection Grand Angle, 2018) que nous avons mené cet entretien pour essayer d'esquisser en filigrane l'âme du dessinateur sincère.antoine giner-belmonte,edouard chevais-deighton,sébastien bouet,les maîtres de white plain,bamboo éditions,collection grand angle,christian rossi,joseph gillain alias jigé,jean giraud,jerry spring,blueberry,eddy mitchell,la dernière séance,custer,réalisme,justesse,ligne claire,lyon,septembre 2022

    Entretien avec le dessinateur Antoine Giner-Belmonte en trois parties (3 fois 11 minutes)


    podcast

    podcast

    podcast