blogger hit counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carole Thibaut revendique une saine désobéissance

petite fille non.jpgSous le vernis de la perfection ( mère, microcosme, État) la faille, qui cache souvent des peurs, un manque, une zone d'ombre, un modèle obsolète ou vermoulu de fonctionnement.

Désobéir, aller à l'encontre d'un schéma préétabli, peut parfois mener à l’émancipation et à l’édification d'un chemin ou d'une réflexion singuliers. Le loup tapi dans l'ombre peut des lors se révéler lumière d'une conscience en éveil.

En brodant autour du chaperon rouge, Carole Thibaut redonne à ce conte, la petite fille qui disait non, sa dimension initiatique originelle et guérit toute une lignée de femmes blessées (Marie Rousselle-Olivier, Hélène Seretti et Yann Mercier), sans oublier le loup (joué aussi par Yann Mercier !).

Rencontre avec l'autrice et metteuse en scène :


podcast

La petite fille qui disait non se joue au théâtre de la Croix-Rousse jusqu'au 20 octobre.

Écrire un commentaire

Optionnel