blogger hit counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ecoute...le son de l'unité

Stéphane Haskell,Ecoute,Le courrier du livre,breathe : yoga un souffle de liberté,Don Conreaux,Philippe Garnier,Silvia Nakkach,Bernie Krause,Sonia Perrin,Michel André,Dr Thomas K. Szulc,Patrice Moullet,Thanh Nghiem,David Edwards,Karine Scherrer,Karine Lethiec,Catherine Boni,Peter et Lynn Mcintosh,Stéphanie Zeitoun,Electra,Mars 2019le nom de Stéphane Haskell, écrivain, photojournaliste et réalisateur, est associé à un documentaire devenu célèbre : Yoga, un souffle de liberté. Suite à de graves problèmes de santé au dos et guéri en partie grâce à la découverte d'une pratique de yoga célèbre, il parcourait le monde à la découverte de quelques figures notoires de cette ascèse bénéfique pour le corps et l'esprit.

Il se remet en route dans ce livre "Ecoute", paru au Courrier du Livre avec des guérisseurs et chercheurs sur le son thérapeutique en y mêlant son ressenti de "patient". L'aventure est passionnante et belle, pleine de synchronicités, d'autant qu'elle donnera sans doute lieu à un nouveau documentaire.

Nous aurons donc peut-être l'occasion de voir prochainement quelques laboratoires du futur disséminés de part le monde, les pyramides de Chi à Bali, l'ensemble vocal Calliopée de Karine Lethiec ou encore Philippe Garnier de l'académie française de sonothérapie en action et le non moins mythique Don Conreaux, qui fut son initiateur au gong...

La thérapie vibratoire est plurimillénaire puisque tout est vibration. L'être humain étant composé en grosse majorité d'eau, son métabolisme réagit quatre fois plus rapidement que l'intellect à la perception sonore et son impact cellulaire et sanguin est indéniable.

Ainsi sous l'eau où la lumière ne pénètre pas, la communication et l'information par le son et le silence est vitale (Michel André- LAB). De même le seul son de la nature et sa contemplation permettent de réguler un état de stress sans prise de médicaments (Bernie Krause). Et nombreux sont les bienfaits de la note vibratoire sur les enfants autistes, un mental envahissant, un caractère facilement irritable ou une personne en mal de lâcher prise.

On apprend également mais de façon trop succincte, que la fréquence naturelle de résonance de l'eau est de 432 Hertz (et non pas 440 Hz, le cas de beaucoup de musiques modernes), qui est aussi celle des ondes gravitationnelles de l'Univers et de certains chants religieux (chamaniques ou sacrés, comme en composa Mozart par exemple), un bon moyen de s'aligner et d'être à l'écoute d'un monde harmonieux et donc sain, en soi et à l'extérieur.

L'on comprend enfin que ce qui a besoin de soin c'est la structure égotique "malad-aptée", la "fausse identité que les gens ont d'eux-même, immature dans ses réactions colériques et qui entraîne l'isolement (Don Conreaux)". Toute cette construction si fragile qui nous éloigne d'une véritable connexion au Vivant, à tous et au Tout.

 

Écrire un commentaire

Optionnel