blogger hit counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le joyau de l'âme : un essai concluant

A l'Aube gelée, au temps du raisonnement, l'âme est appelée à éclairer le sens de ce qu'elle a vécu. Cependant le langage ordinaire étant incapable d'exprimer une intuition d'ordre transcendant, la raison doit faire preuve d'innovation sémantique et de capacité de synthèse, en dépassant donc le stade de l'analyse qui risquerait de fragmenter et d'éparpiller toutes les pièces du puzzle sans jamais parvenir à reconstituer le dessin originel...p.120

 

mariel mazzocco,le joyau de l'âme,albin michel,mars 2019Mariel Mazzocco s’intéresse, dans le cadre de son domaine d'étude universitaire aux mysticisme médiéval et à celui de l'âge baroque.

Le joyau de l'âme paru aux éditions Albin Michel, est une joyeuse synthèse, vu sous le prisme du gemme en tant que symbole, du cheminement intérieur du mystique ou voie illuminative de l'âme.

L'autrice s'exerce même avec talent, dans la seconde partie de cet opus, à quelques scintillements dans un style littéraire de haute tenue.

 

Le livre est parsemé d'éclats de vie de certains mystiques de cette époque. Ainsi Marguerite Porete côtoie Angelus Silesius, Jean-Jacques Olier (redécouvert et exhumé par Madame Mazzocco), Madame Guyon, Jan Van Ruusbroec ou encore Hadewijch d'Anvers.

En parallèle l'écrivaine franco-italienne évoque quelques étapes essentielles conduisant au rayonnement de l'âme, comme autant de facettes "dont le cristal est l'emblème...emblème d'une intelligence éclairée par le cœur, l'amour divin ou regard de l'Autre", la métanoïa ne souffrant d'aucune linéarité de parcours.

 

Ce qui importe ici, et Madame Mazzocco l'a bien saisi, c'est "l'apprentissage d'un langage inédit, d'un alphabet spirituel que seule la langue du cœur puisse déchiffrer".

Résonnent donc à la fois un lexique ou alphabet spirituel (les gisements cachés au fond de l'âme, le franchissement de la porte du cœur, la nouvelle intelligence lumineuse, la pureté du silence, la Parole, la brêche invisible, les réseaux de communication cristallins...) et des symboles minéraux ou numineux (l'âme cristalline, la perle cachée dans le cœur, l’œil magique, la personnification des pierres précieuses comme autant de vertus, la Lumière dans le Coran (verset 24-35) ou encore des extraits du nouveau testament...).

Mais c'est dans la seconde partie du livre, après avoir évoqué les multiples formes de l'expérience intérieure que Mariel Mazzocco entre véritablement en communion avec l'essence du mysticisme, à savoir une responsabilité (être en vérité ou mourir) envers la Parole entendue (et éternelle) pour qu'elle résonne à l'extérieur et modifie le monde en profondeur...et lui redonner un peu plus de folie et d'ivresse !

L'âme serait ainsi l'instrument qui fait vibrer dans le monde la Parole qui l'irradie. p.132

 

Écrire un commentaire

Optionnel