blogger hit counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

beatles

  • Un album qui sort largement du lot

    vampire.jpg"Father of the bride" est le quatrième album de Vampire weekend. Il comprend 18 titres inégaux en durée mais mélodiquement magnifiques. L'inspiration vient de L.A et d'Ezra Koenig, le leader et songwriter du groupe, qui a su s'entourer de collaborateurs talentueux (producteurs, programmateurs et la chanteuse Danielle Haim sur trois titres). Influences comme styles musicaux sont multiples et la comparaison avec le double blanc des Beatles, album créatif, n'est pas démérité.

    Les ballades sont particulièrement soignées ("Big blue" superbe, "Unbearably white" envoutant, Jérusalem N.Y Berlin ou encore Hold you now qui mixe un chant aborigène dès l'entame) et on traverse cette aventure musicale avec un plaisir sans cesse renouvelé. Guitare cristalline, piano, chœur, cordes et mème flûte accompagnent une base pop-rock native de New York (comme les Strokes). Sauf exception les albums actuels excèdent rarement trois écoutes, celui-ci ne cesse de surprendre et de charmer, en se bonifiant avec le temps.